03. Oraison

Une prière lancée en l’air sans espoir de retombée

Oraison
IMG/mp3/03_Oraison.mp3
MP3 - 3.9 Mo
Oraison

Regarde Marie regarde
Les enfants qui décollent
On dirait qu’ils s’envolent
Au-dessus des mansardes

Regarde Marie regarde
En fait ce qui les pousse
Est cacher sous la mousse
Ils sautent par mégarde

Entends Marie entends
Entends les larmes de ces gosses
Que la fée Carabosse
Termine dans les champs
Alors qu’ils ont loué
Alors qu’ils ont prié
Alors qu’ils ont chanté
« Que Dieu nous garde ! »

Regarde Jean regarde
Le fruit de tes discours
Tes paroles d’amours
Profitent à la camarde

Regarde le poison
L’acide dans les veines
La douleur africaine
Attend ton oraison

Entends les Jean, entends les
Entends la plainte de tes ouailles
Emprisonnées des mailles
D’un virus insolent
Bien qu’elles aient loué
Bien qu’elles aient prié
Bien qu’elles aient chanté
(Alléluia !)
« Que Dieu nous garde ! »

Regarde Esprit regarde
Nous sommes des sorciers
A priori sensés
Pas toujours sur nos gardes

Regarde Esprit regarde
Nous jouons à pile ou face
On avance où ça casse
Et les gamins regardent

Entends Esprit entends
Ils chantent l’avenir
Irradiés de plaisir
Et stériles en partant
Alors qu’ils ont loué
Alors qu’ils ont prié
Alors qu’ils ont chanté
« Que Dieu nous garde ! »

Regarde Frère regarde
Tous ces peuples qui jouent
A mettre l’autre en joue
Si sûr de leur cocarde

Regarde Frangin regarde
Au nom des nobles causes
Ils divaguent et s’explosent
Quand les autres bombardent

Entends les, Frère entends les
Entends les litanies empreintes
De la guerre la plus sainte
Des guerres de tous les temps
Ecoute les louer
Ecoute les prier
Ecoute les chanter
(Leurs chants guerriers !)
« Que Dieu nous garde ! »

Regarde Très haut regarde
Certains hommes d’église
A coup de friandises
Sur les enfants s’attardent

Regarde Très Haut regarde
Et prends en de la graine
Ici tu sais les hyènes
Sont loin d’être flemmardes

Regarde et prends des notes
Quand ton fils reviendra
Du temps il lui faudra
Pour expier nos fautes

Mais d’ici là écoute
C’est la dernière fois
Que je m’adresse à toi
Car maintenant je doute
Et quant à te louer
Et quant à te prier
Et quant à te chanter
« Que Dieu m’en garde ! »


Hug. 22/08/2001


Site propulsé par SPIP | | Plan du site | haut de page

Réalisation et hébergement : Comme-mon-site.com et Mon-site-ici.com
© 2009 HUGWAN.COM