03. M.o.C

Aujourd’hui, en un clic, tu fais d’la zic !

M-o-C
Version mise en ligne le 10/09/10
IMG/mp3/M-o-C.mp3
MP3 - 4.7 Mo
M-o-C
Version mise en ligne le 10/09/10



M-o-C (Musique on Computer)
Si t’es seul dans la vie, alcoolique sans ami
Si ta femme s’est tirée en te laissant à la rue
T’as qu’une seule chose à faire man : Investir !

Sur le bureau, tout neuf, l’ordinateur : D’la balle !
Ca va être la teuf pour 2000 balles
Me v’la compositeur en informatique
C’est pratique, en un clic, j’fais d’la zic !

M-o-C / Et tu n’as plus d’embrouille avec un batteur trop casse coup
M-o-C / Les zicos et les égos, through my window !
M-o-C / Fini les crises autistes des bassistes
M-o-C / Quand aux solos minables du guitare-héros d’la bande qui nous saoulait avec sa disto et son joli rictus, Il voulait faire Angus avec son Ibanez ; viré par un virtuel en plus méga-balaise.

Ca j’aurais adoré faire parti de ce band
Que je m’invente ce soir devant cette fenêtre
Cet écran sur le monde, cette lumière d’un peut-être
A ça oui, je suis le grand maître d’un orchestre de chambre
Aux allures bien réglées au tempo bien fadasse
Qu’a la fin je me lasse d’être seul dans la danse
Des séquences, des fréquences : Quelle ambiance !

M-o-C / Plus de nuits langoureuses dans les bras des chanteuses
M-o-C / Les zicos et les délires, through my vampire
M-o-C / Et cette fois je m’accorde au La de la mode MP3
Et j’m’attaque à la machine

Partie technique.......

Sur l’autel de la science et du grand monopole
J’irai croquer la pomme de la facilité
Je renie à ce jour tout ce que j’ai pu penser…

Avec une ribambelle de lascars un peu zone
Utopiqués des hannetons, collés au clic
Socialisés Informatique – C’est pratique !
Le réseau est immense et l’accès vaut que dalle
Tu peux tenter ta chance pour 2000 balles
Et devenir chanteur sur informatique
C’est pratique, en un clic, tu fais d’la zic !

M-o-C / Et tu n’as plus d’embrouille avec un batteur trop casse coup
M-o-C / Les zicos et les égos, through my window !
M-o-C / Plus d’amplis à 12 des gros killers de blues
M-o-C / Et les soirées sans fin aux ivresses improbables qui portaient nos instrus vers les contrées sonores, que sont elles devenues face à l’écran si fade, quand à l’autre sa vie tant que le disque dure...

Texte et musique : Hugwan (2010)

Site propulsé par SPIP | | Plan du site | haut de page

Réalisation et hébergement : Comme-mon-site.com et Mon-site-ici.com
© 2009 HUGWAN.COM