04. Elle s’appelait Vérité

Les vérités passent comme les saisons

Elle s’appelait Vérité
Version mise en ligne le 05/10/10
IMG/mp3/Verite_Master_Palier.mp3
MP3 - 4.8 Mo
Elle s’appelait Vérité
Version mise en ligne le 05/10/10



Jamais bien aimer les maths
A l’école j’faisais plutôt du rase motte
J’bichonnais mes bâtons d’dynamite
J’collectionnais les boites d’allumettes

Puis un jour j’ai croisé le regard
D’une affiche à l’allure un peu gore
Je n’ai pas tardé à me languir
J’ai compris qu’elle aussi était en guerre

Elle s’appelait vérité
Son temps était compté
J’étais scotché pour l’éternité

Entre nous un amour colossal
On restait sous le grand parasol
J’étais marteau, elle faisait la faucille
Notre horizon resplendissait d’étincelles

Une nuit à la lumière de son fard
Je me suis senti si fort
Un seul geste pouvait suffire
Pour embellir tout cet enfer

Décidant de passer à l’attaque
Utilisant tous les virus en stock
Nous bouleversâmes l’ordre alphabétique
S’appuyant sur la science des aztèques

Bientôt sortant du désert des tartares
Tous les aérosols des drugstores
Taguèrent pour survivre il faut mentir
Mentir ; c’est tellement terre à terre

Elle s’appelait vérité
Son temps était compté
J’étais scotché pour l’éternité

Texte et musique : Alain Palier (2010)
Arrangement : Alain Palier / Hugwan
Invité / Solo guitare : Dom Validire
Invitée / Choeur : Nina Palier


Site propulsé par SPIP | | Plan du site | haut de page

Réalisation et hébergement : Comme-mon-site.com et Mon-site-ici.com
© 2009 HUGWAN.COM